© 2016 Ventonanostra Créé avec Wix.com 

Venthône, Suisse

  • Facebook Clean

 expositions  

exposition sur le blé:
12/01/2023 - 23/03/2023

L'exposition autour du blé

1. Avant même la présentation de l'exposition, un bref détour sur l'origine de notre association nous ramène au Château, dans la salle boisée de la Bourgeoisie où se tenait, le lundi 25 janvier 2010, l'assemblée constitutive de l'Association Ventona Nostra.

2. Les objectifs ambitieux proposés par nos statuts n'attendaient que les bonnes volontés pour être mis en œuvre. Un appel à la générosité de la population avait été lancé. Les vieux outils en même temps que les objets journaliers du passé ont afflué. Ainsi l'une des activités envisagées se trouva réalisée par ce début de collection susceptible d'évoquer le labeur des paysans d'autrefois.

Grâce à la bienveillance du Conseil communal, par son Conseiller Manu Amoos, l'Association a pu, dans des anciens abris antiatomiques, disposer d'un local spacieux afin d'y organiser la gestion du matériel recueilli. C'est là que germa l'idée de montrer certaines pièces particulièrement dignes d'intérêt. L'Administration communale accepta généreusement de mettre son raccard à disposition de Ventona Nostra. Bien sûr, dans un ancien bâtiment agricole, il fallut procéder à quelques aménagements pour l'accès, l'éclairage, la sécurisation du plancher.Tout cela nous vaut aujourd'hui le plaisir de montrer au public l'un des aspects de l'agriculture villageoise quelque peu tombé dans l'oubli.

3. Ventona-Nostra est heureux de présenter une partie de sa collection d'objets d'autrefois puisque c'est une grande chance de pouvoir disposer à cet effet du raccard de la Place. Où trouver un meilleur lieu que celui-ci pour accueillir araire, fléau et autre tarare?

Le thème du blé s'impose, en accord avec l'endroit où se trouvent aujourd'hui rassemblés ces témoins du passé. Ce vieux matériel portant partout les traces d'usure tant il a servi se trouve ainsi rapatrié dans son contexte.

Trois groupes de personnes constituent le public cible. Le premier correspond aux quelques rares villageois qui se souviennent encore personnellement des derniers moissonneurs; ils voient toujours au fond de leur mémoire un char débordant de gerbes traversant le village jusqu'à la Croix de la Mission où un batteur mécanique laissait s'échapper un nuage de poussière. Puis vient un deuxième groupe rassemblant ceux qui ont entendu dire ou raconter combien la charge de travail pesait dans les longues journées de semailles ou de moisson. Enfin restent les plus jeunes à qui il convient de rappeler d'où venait le pain quotidien; l'exposition tente de leur proposer un moyen de découvrir le secret des choses anciennes, celles qui racontent si bien à leur manière l'histoire des paysans. Le mot "évocation" qui figure d'ailleurs sur le panneau de présentation sous le titre "Le blé" traduit bien le souhait de transmettre.

4. Que donne-t-on à voir? Le curieux découvre combien les moyens utilisés à l'époque paraissent maintenant quelque peu rudimentaires: sur des sacs de chanvre, des traces de sulfate de cuivre trahissent un traitement des grains; il est encore possible d'admirer l'ingéniosité des charrons construisant les araires à force de chevilles; une simple faucille suffit pour moissonner avant le transport au raccard où se déroule le dernier acte à grands coups de fléau précédant le passage au van.

Vers la fin du 19ème siècle, les conditions d'existence étaient encore très rudes. L'exposition se propose d'évoquer quelques aspects de cette vie quotidienne à travers ce qui subsiste des anciens outils aratoires. Ce que l'on raconte est un retour sur les choses concrètes, le matériel agricole. En s'efforçant de restituer les modes d'emploi pour mieux s'imaginer le passé des campagnards, il est donné de mieux pressentir les nécessités d'alors en suivant la chronologie agricole: les options de culture, la préparation du sol, la récolte, le stockage.

Si les instruments aratoires doivent faire écho à la culture des céréales, le fil conducteur retenu pour cette exposition s'efforce de suivre la succession des saisons, passant du champ à la mise à l'abri des récoltes. Ainsi donc se succèdent les différentes étapes du choix des semences au travail de la terre, aux semis; puis viennent la moisson, les gerbes, le conditionnement des récoltes et enfin le stockage dans un immense coffre.

De rares photos illustrent enfin ce que fut le quotidien des familles. Quelques panneaux accompagnent tous ces témoins du passé; ils commentent les différentes étapes d'un cycle agricole qui tenait, à côté de l'élevage du bétail et de la viticulture, une place primordiale dans l'économie d'une époque désormais révolue.

5. Ce retour à l'ancien temps permet pour un instant de prendre un peu de recul relativement aux occupations du monde moderne et c'est ce qu'il convient de souhaiter à tout visiteur.