L'histoire en image 

les outils
La marque de Charles Fuchs
La marque de Charles Fuchs

La marque de Charles Fuchs. Le fer à marquer, usé, ne permet pas de reproduire entièrement les deux "chevrons" opposés.

La marque de Charles Fuchs
La marque de Charles Fuchs

La marque de Charles Fuchs. Le fer à marquer, usé, ne permet pas de reproduire entièrement les deux "chevrons" opposés.

cYaQofUkvo5eebTq5E
cYaQofUkvo5eebTq5E
Une corne de bélier
Une corne de bélier

Une corne de bélier marquée au fer

Le fer à marquer
Le fer à marquer
La tête du fer à marquer
La tête du fer à marquer

La tête du fer à marquer avec les initiales N (Nicolas) WR (ImWinkelRied) et la marque proprement dite, une sorte de Z barré

Un "trintchior"
Un "trintchior"

Une Sorte d'assiette en bois permettant de trancher la viande

Une assiette en étain
Une assiette en étain

Impropre à l'usage du couteau, cache au revers une marque domestique de la famille Amoos.

Gravure sur l'assiette en étain
Gravure sur l'assiette en étain

Impropre à l'usage du couteau, cache au revers une marque domestique de la famille Amoos.

les gens

La famille Imwinkelried : Félicité Marie née en 1890, Joséphine née Masserey, Félix Joseph né en 1894, Joseph Félix Elie né en 1861, Charles né en 1898.

Léonie Imwinkelried (née Métrailler) et son époux Charles

Charles Imwinkelried né en 1898

Ernest Métrailler (1869-1961). Photo prise à Paris entre 1895 et 1899, période durant laquelle il séjournait comme employé agricole dans une ferme de la Beauce.

Lucie Masserey en 1935 avec une vache "d'emploi" attelée à une luge.

Fuchs François sur la place du village encore non goudronnée vers 1935.

MfU52pAPqorzcUuR9i
MfU52pAPqorzcUuR9i
mioNzjEaRDZKFhloNG
mioNzjEaRDZKFhloNG
MPmZTeZiJLWa565CgU
MPmZTeZiJLWa565CgU